Right icon arrow Plus icon Facebook icon Document icon
Conseils pour adultes

Phobie dentaire

À propos des phobies

Environ 50 % de la population souffre d’anxiété face aux traitements dentaires et, ce faisant, néglige de consulter un dentiste de façon régulière. Cette peur déraisonnable, appelée phobie dentaire, est une affection sérieuse qui peut être traitée.

Manque de soins dentaires

Certains problèmes associés au manque de soins dentaires tels que l’infection chronique des gencives et des dents peuvent entraîner, à long terme, des problèmes d’élocution, d’estime de soi et causer l’halitose. S’ils ne sont pas traités, certains problèmes dentaires peuvent contribuer au développement d’infections et porter atteinte à l’état de santé global.

Causes de la phobie dentaire

Très souvent, des expériences antérieures négatives, des histoires impliquant des procédures dentaires ou médicales ou même l’image des dentistes véhiculée par les médias, contribuent au développement de la phobie dentaire. Souvent, un membre de la famille souffrant de la même phobie peut contribuer à renforcer la phobie d’une personne. 

Même si la phobie de certains patients dépend de traumatismes profonds, la plupart des phobies dentaires découlent de mauvaises expériences survenues, le plus souvent, dans l’enfance. Pour les gens qui ont subi un traumatisme en bas âge ou pour ceux dont on a ignoré la douleur, chaque visite chez le dentiste est un retour à ce sentiment de détresse et de peur.

Signes de la phobie dentaire

Voici les signes les plus courants :

  • anxiété sévère à propos de la dentisterie;
  • négligence des visites chez le dentiste;
  • ignorance des problèmes dentaires, même lorsqu’ils causent une vive douleur;
  • état de tension important la veille d’une visite chez le dentiste;
  • fréquent report des visites chez le dentiste;
  • malaise physique et tension à la pensée de subir une injection dentaire;
  • anxiété à la vue d’instruments dentaires;
  • mains moites ou mains cramponnées aux appuis-bras du fauteuil dentaire;
  • rythme cardiaque accéléré, bouche sèche et même nausée;
  • sentiment insoutenable de perte de contrôle.

Les enfants et le dentiste

Pour aider leurs enfants, les parents peuvent les aviser, la veille seulement du rendez-vous chez le dentiste afin de les préparer et de susciter un sentiment positif face aux traitements dentaires. L’équipe dentaire saura expliquer les étapes de la visite le jour même.

Choisissez l’heure qui convient le mieux à votre enfant pour éviter, entre autres, qu’il soit fatigué. Trouvez un dentiste avec lequel vous êtes à l’aise. La réception et la salle devraient être agréables et accueillantes. 

Plusieurs enfants craignent le nettoyage plutôt que le dentiste lui-même. Une bonne façon d’apaiser la crainte de votre enfant est de faire faire votre nettoyage en premier, en sa présence. Votre enfant pourra ainsi constater que tout se passe bien. En présence de votre enfant, parlez toujours du dentiste et de vos propres expériences chez le dentiste de façon positive. Lorsqu’il est question de soins dentaires de votre enfant, utilisez le renforcement positif. 

Consultez notre équipe dentaire pour connaître d’autres moyens de bien préparer votre enfant à sa visite.

Traitement de la phobie dentaire

Le traitement de la phobie dentaire peut débuter par une discussion avec nos dentistes empathiques, un membre de votre famille ou un ami ou en participant à une réunion d’un groupe de soutien. Trouvez un bon dentiste qui est patient, compétent, capable de bien vous informer et qui tentera de rendre plus agréable le temps que vous passerez à la clinique.

Autres mesures 

  • utilisation d’anesthésique local ne contenant pas d’adrénaline, qui contribue à augmenter le rythme cardiaque et ainsi à accroître le sentiment de panique
  • utilisation du protoxyde d’azote (gaz hilarant)
  • prise de médicament réduisant l’anxiété avant le début du traitement
  • acupuncture pour soulager les symptômes
  • hypnose
  • psychothérapie